Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 09:56

La voix D'Anna Akmatova. Un chagrin d'amour de 1912. L'abandon est ce tremblement de terre que la bête du coeur devine avant qu'il arrive. Un poème est le maximum de sensibilité qu'un homme ou une femme puisse connaître. Un rien de plus et les poumons du langage éclatent, comme ceux des plongeurs qui remontent trop vite du fond de l'océan.

Christian Bobin "Noireclaire"

Ce poète chinois du quatrième siècle me parle comme s'il venait de me croiser au bureau de tabac. Je vais dans les rues de Paris, ce chinois à ma gauche, toi à ma droite. Nous marchons de front à travers les épaisseurs du temps. Rien de plus heureux que de penser à ceux qui ne sont plus : ils reviennent par cette pensée et c'est comme si on gagnait un bras de fer avec la mort, éprouvant la douceur d'être momentanément vainqueur des ténèbres. Le sourire à mes lèvres, c'est ton sourire. Le ciel contre mes joues, c'est le ciel du quatrième siècle, frais du jour.

Christian Bobin "Noireclaire"

souslesarbres

  • : SOUS LES ARBRES
  • SOUS LES ARBRES
  • : Pendant que le monde va à sa destinée… moi je reste là… sous les arbres avec mes musiques et mes souvenirs… parfois révoltée, parfois apaisée… mais vivante. © Gabrielle.Ségui - Textes non libres de droits- aout 2011
  • Contact