Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 16:25
Gibran le Magnifique...

" Il y a des hommes ( trop peu…) visionnaires comme Khalil Gibran, qui se sont battu toute leur vie, avec la conviction profonde que l'homme pouvait changer et sortir de sa folie… mais l'histoire se répète inlassablement... tant que les fausses croyances et les religions gouverneront les hommes…"

Gabrielle.S

" LA NOUVELLE AIRE " est un article écrit par khalil Gibran,et  publié à New-york, dans la revue Cairote "Al-Hida" le premier avril 1925

Au Moyen-Orient, il existe aujourd’hui deux courants d’idées qui se défient : les vieilles et les nouvelles.

Les vieilles idées disparaîtront parce qu’elles sont faibles et sans contenu.

Au Moyen-Orient se produit un renouveau qui défie l’assoupissement. Ce renouveau vaincra parce que le soleil est son guide et l’aube son armée.

Dans les champs du Moyen-Orient qui furent jadis un vaste cimetière, la jeunesse du printemps appelle les occupants des sépulcres à se lever et à marcher vers les nouvelles frontières.

Lorsque le Printemps chante son hymne, les morts de l'hiver se lèvent, déchirent les linceuls et se mettent en marche.

À l’horizon du Moyen-Orient, le renouveau se lève, il grandit, il s’étend. Il atteint toutes les âmes sensibles et intelligentes et les entraîne dans son tourbillon. Il pénètre les coeurs nobles et force leur sympathie.

Aujourd’hui, le Moyen-Orient a deux maîtres: l’un décide, ordonne, se fait obéir. Mais il est au seuil de la mort.

Mais l’autre reste silencieux, se conforme à la loi et à l’ordre, et il attend calmement l’avènement de la justice. C’est un géant puissant qui connaît sa force, qui est confiant dans son existence et croit à son destin.

Aujourd'hui, au Moyen-Orient, il y a deux hommes : l'un appartient au passé et l'autre à l'avenir.

Lequel des deux êtes-vous ? Approchez que je regarde en vous et que je vois, d'après votre apparence , et votre comportement si vous allez vers la lumière ou si vous vous enfoncez vers l'obscurité.

Venez et dites-moi qui vous êtes, ce que vous êtes.

Êtes-vous un politicien qui demandez "ce que votre pays peut faire pour vous" ou un homme plein de zèle qui cherchez à savoir "ce que vous pouvez faire pour votre pays. "

Si vous êtes le premier, vous êtes un parasite. Si vous êtes le second, vous êtes une oasis dans le désert.

KhalilGibran

souslesarbres

  • : SOUS LES ARBRES
  • SOUS LES ARBRES
  • : Pendant que le monde va à sa destinée… moi je reste là… sous les arbres avec mes musiques et mes souvenirs… parfois révoltée, parfois apaisée… mais vivante. © Gabrielle.Ségui - Textes non libres de droits- aout 2011
  • Contact