Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 16:17
"Peinture de François Lauret"

"Peinture de François Lauret"

La mémoire est étonnante… et parfois, sans raison aucune, elle vous ramène à des moments si éloignés du présent que cela en devient vertigineux… et aujourd'hui, le film d'une matinée de printemps de mille neuf cent soixante, s'est invité encore une fois dans mon souvenir…

Pendant les vacances de Pâques, dans notre maison de vacances, ma mère avait "exceptionnellement" improvisé une promenade à "Fort De l'Eau", une petite ville balnéaire toute proche de notre petit coin de plage. Chose que nous ne faisions jamais, car pendant l'été, quand la chaleur écrasait les rues et les maisons, nous restions autour de chez nous... pieds nus et en maillot de bain jusqu'à la nuit tombée…

Durant cette matinée claire et calme, après une "longue balade" sur l'avenue principale de la station, nous avions fait une halte dans la meilleure pâtisserie de "la Grand Rue" pour acheter les gâteaux du dessert, et ma mère qui n'était pas coutumière à dépenser le sou pour le superflu, nous avait offert un sorbet au citron que nous avions dégusté tout en continuant notre promenade.

Et le long des grands trottoirs fréquentés par les "promeneurs du dimanche", c'était comme dans un film !… même si nous savions déjà que nous vivions nos derniers jours dans ce pays que nous aimions tant, et où nous étions si heureux !…

Je me revois très clairement avec l'enveloppe de mes treize ans… me préparer, et étrenner mon cadeau d'anniversaire pour la circonstance : un gilet en daim, avec des mocassins assortis…

Et bien que timide et gênée parce que j'avais la volonté de plaire… je me sentais un peu comme les jeunes filles de la génération précédente… je me voulais élégante et libre comme elles… et c'était la première fois que je ressentais cette sensation étourdissante…

Le souvenir de ce jour particulier est si lumineux… qu'il est revenu souvent dans ma vie, sans crier gare… avec ses couleurs, et surtout ses odeurs…

Le parfum des vacances… l'odeur particulière du gilet en daim tout neuf, le goût du "Créponné" au citron, l'air de la chanson gagnante de l'Eurovision entendue juste avant notre départ à la télévision… les effluves du jasmin au détour des rues… tout redevient si réel quand ce matin béni revient vers moi… comme pour me rappeler que l'exceptionnel reste à jamais vivant…

souslesarbres

  • : SOUS LES ARBRES
  • SOUS LES ARBRES
  • : Pendant que le monde va à sa destinée… moi je reste là… sous les arbres avec mes musiques et mes souvenirs… parfois révoltée, parfois apaisée… mais vivante. © Gabrielle.Ségui - Textes non libres de droits- aout 2011
  • Contact